• Accueil
  • Infos & documents
  • News / Actualités
  • Eviter le piège des placements en ligne. De nombreuses offres en ligne invitent à effectuer des placements à haut rendement via Internet. Attention

Eviter le piège des placements en ligne. De nombreuses offres en ligne invitent à effectuer des placements à haut rendement via Internet. Attention

De nombreuses offres en ligne invitent à effectuer des placements à haut rendement via Internet. Attention : les arnaques sont fréquentes en ce domaine. Voici les conseils du Centre européen des Consommateurs (CEC Belgique) pour éviter de tomber dans le panneau.

1. Quels sont les risques ?

Parmi les placements en ligne souvent proposés, on trouve les investissements dans les métaux précieux ou le diamant et ce que les spécialistes appellent les « options binaires » : des transactions spéculatives liées aux fluctuations de cours des devises, des actions, des matières premières ou de toutes sortes d’indices financiers. Attention, danger ! Les sites qui proposent ce type de placement sont souvent établis à l'étranger et l’on ignore souvent à qui l’on a réellement affaire. La FSMA (Autorité belge des services et marchés financiers) met en garde depuis plusieurs années contre ces produits et publie régulièrement de nouvelles alertes.

2. Qui peut proposer des investissements en ligne ?

Tout site d’investissements en ligne qui vise spécifiquement des consommateurs belges doit être agréé par la FSMA. L'absence d'agrégation signifie que le site ne répond pas aux critères établis par la Belgique pour être autorisé à proposer ce type de service aux consommateurs belges. Son activité est donc illégale, voire frauduleuse. Avant de vous inscrire sur un tel site, vérifiez s'il ne fait pas l'objet d'une mise en garde de la FSMA. Une liste noire reprenant les sites frauduleux d’investissements dans le diamant, par exemple, est disponible sur le site de la FSMA. Elle n’est malheureusement pas exhaustive.

3. Quels recours en cas de problème ?

Si le site est agréé par la FSMA, dénoncez les faits auprès de cet organisme qui pourra prendre les mesures nécessaires pour faire cesser les pratiques illégales constatées. Pour tenter de résoudre votre litige à l'amiable, vous pouvez aussi contacter Ombudsfin, l’ombudsman des services financiers. Il s'agit d'un service de médiation gratuit qui pourra intervenir directement auprès de la partie adverse.

Si le site n'est pas agréé par la FSMA, vos moyens de recours sont limités, voire inexistants. Dénoncez les faits auprès de la FSMA et portez plainte à la police. Il est toutefois peu probable que ces démarches vous permettent de récupérer votre argent.

Si vous avez effectué les versements au moyen d'une carte de crédit, introduisez une contestation sur www.macarte.be. L'émetteur de votre carte de crédit pourra vous rembourser sous certaines conditions.

Quelques conseils

Avant de vous lancer sur un site d’investissement en ligne :

  • assurez-vous que le site de courtage dispose des autorisations nécessaires en consultant, sur le site de la FSMA, les listes des établissements de crédit et des établissements d'investissement agréés ; 
  • vérifiez que le site affiche bien ses coordonnées complètes ;
  • analysez le produit financier qui vous est proposé ;
  • méfiez-vous des offres trop alléchantes ;
  • gardez à l'esprit que le risque de perdre la totalité de votre investissement est plus important que les chances d'empocher les gains promis ;
  • en cas de doute, ne vous lancez pas dans l'aventure.
meilleure assuranceSuivez l'actualité HDA sur     -